«La région va vivre une transition hydrique dans les années qui viennent liée au déficit annoncé en eau»

LE POPULAIRE DU CENTRE

Ce jeudi soir, à 20 heures, au Zénith, Limoges Métropole a invité six « talkers » pour parler économie. L’un d’entre eux, Stéphane Gilbert, président d’Aquassay à Limoges va intervenir sur le thème de l’environnement et annoncer une bonne nouvelle…

L’environnement, c’est son domaine à Stéphane Gilbert. Il a créé en 2014, l’entreprise Aquassay à Limoges qui accompagne les industriels dans leur transition vers l’efficacité hydrique : moins consommer, mieux produire, moins rejeter.

Le thème de votre intervention ce soir, ce sera l’eau. En Limousin, nous sommes tranquilles….

« Détrompez-vous ! Il n’y a pas de réserves d’eau en Limousin, puisque le sol est granitique et que l’eau glisse et s’en va. Le jour où il s’arrête de pleuvoir en Charente, le Limousin deviendra un désert. La Nouvelle-Aquitaine va  être la région la plus impactée par les phénomènes climatiques dans les années qui viennent. Elle va vivre une transition hydrique liée au déficit annoncé en eau. Cela s’explique par différents phénomènes : la nature des sols, la pluviométrie, l’industrie, l’agriculture… La seule chose que l’on sait aujourd’hui, c’est que les manifestations climatiques météorologiques de grande ampleur sont en augmentation. Il va y avoir des zones où il va pleuvoir plus et d’autres moins, mais surtout il va pleuvoir différemment. Il va pleuvoir sur des épisodes beaucoup plus concentrés qui seront suivis d’épisodes beaucoup plus arides.»

Que faire pour s’adapter à ces changements ?

« A chaque fois qu’une problématique apparaît, la première chose à faire, c’est de l’étudier. Il faut donc augmenter quantitativement et qualitativement la quantité d’informations produites sur les grands écosystèmes hydriques et le faire en temps réel. Lorsque les résultats de ces études auront été  interprétés, on commencera alors à mieux comprendre et l’on pourra prendre les bonnes décisions pour agir. A ce moment là seulement, pourront être mis en oeuvre de nouveaux modes de gestion, comme le tri des déchets liquides…»

Vous allez aussi ce soir annoncer, sur la scène du Zénith de Limoges, une bonne nouvelle …

«  Oui, je vais parler de l’eau, en abordant les problèmes  mais avec une vision optimiste et locale. Parce que Limoges a une opportunité incroyable d’apparaître sur la scène internationale comme un porteur de solutions dans la transition d’efficacité hydrique des grands territoires… Je vous en dirai plus ce soir…»

 

Document source ici.

Source : Le Populaire du Centre

Contact : Vincent Reynaud vincent.reynaud@aquassay.com 05.87.03.80.59

 

X